L’Avenir 22 juin 2018

Publié le lundi 25 juin 2018

ECOLO FLORENNES Écolo veut un nouveau souffle à Florennes

La liste Écolo de Florennes se présente en rangs serrés autour de l’échevin Claudy Lottin. Écolo Florennes a présenté sa liste. Emmenée par l’échevin sortant, Claudy Lottin, elle a pour slogan : « Vivons ici et maintenant, pour demain ». Lors de la présentation de la liste des écologistes à Florennes, l’échevin sortant Claudy Lottin a dressé le bilan de l’action d’Écolo au sein de la majorité durant la législature écoulée. En tant qu’échevin des Finances, il s’est félicité d’un budget à l’équilibre et a souligné la mise en place de la journée du client et de l’engagement d’agents constatateurs. Il a aussi rappelé l’aménagement de l’Espace Culture, « qui accueille aujourd’hui la bibliothèque et le Foyer culturel et prochainement la Maison des Jeunes ainsi qu’une salle polyvalente ». Anne-Marie Bauthier-Malacort, conseillère CPAS, a dressé un bilan avec des points positifs et des échecs. Positif au niveau de l’amélioration du management, notamment par le recrutement d’un directeur financier et la désignation d’une travailleuse sociale en chef. Par la mise en place aussi du taxi social, des repas à domicile, d’une épicerie sociale ou encore de la ressourcerie. « Et le point le plus important est certainement l’avancement de la maison de repos pour laquelle nous avons obtenu des subsides de 6,8 millions. » Le bilan des verts comporte aussi des regrets, principalement l’incapacité de promouvoir une réelle politique de logement et l’absence d’un projet de reclassement de l’ancienne maison de repos. La conseillère n’a pas hésité à montrer du doigt les partenaires de la majorité pour expliquer ces manquements. Les Écolos ont ensuite développé leur programme. Marc Dupeyroux a insisté sur l’importance du commerce et d’un marché performant. Il a plaidé pour l’installation d’un marché couvert sur la place Verte et la création d’un syndicat d’initiative indépendant. Autre cheval de bataille : la sécurisation des passages pour piétons. De son côté, Justin Debroux incarne le sang neuf mais toujours dans un combat pour un environnement « sain, propre, sécurisé, chaleureux et adapté ! » Au menu : des bacs poubelles sélectifs aux entrées des villages, des sentiers protégés ou bien encore l’engagement d’un éco-conseiller. Maryse Chapeau a insisté sur la convivialité et reconnexion entre les quartiers, entre les villages en favorisant les contacts entre les associations. Anne-Marie Bauthier a détaillé les grands chantiers à explorer lors de la prochaine législature : la transparence, par la publication des mandats des conseillers communaux, une information plus active, une communication politique complète, la décentralisation et la proximité, une meilleure répartition des compétences par exemple en regroupant toutes les missions sociales dans le même échevinat et enfin la création d’un budget participatif. Les objectifs pour les élections sont précisés par M. Lottin : « Nous visons les trois élus. La dernière fois nous avions raté à dix voix près un deuxième conseiller. » Et en ce qui concerne de futures alliances : « Nous sommes ouverts à tout mais dans le respect de nos valeurs. »

Source : Home > Régions > Entre-Sambre-et-Meuse > Florennes - 22/06/2018 à 06:00 - François-Xavier HEYNEN - L’Avenir

Portfolio

Forum